Festival Invités Programme Prix P. Bottero Infos pratiques

Accueil > Invités

Karim Berrouka

Karim Berrouka

Malgré la préparation d’un nouvel album des Ludwig von 88, il a accepté de nous rejoindre une fois de plus. Une occasion, pour ceux qui ne l’ont pas encore croisé comme pour les fans, de rencontrer cet auteur atypique qui n’a peur de rien !

Cette fois encore, il a sorti un nouveau roman à temps pour les Oniriques et nous l’en remercions ! Après les fées et les zombies, c’est carrément aux vénérables "Yog-Sothotheries" de Lovecraft qu’il s’attaque avec Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu... Un titre en forme de pied de nez à la fièvre chthulhienne qui s’est emparée des mondes de l’édition et du jeu depuis que les œuvres de l’ermite de Providence sont tombées dans le domaine public.

Après les rêveries et sourires des Ballons dirigeables, la course au nuiton des Fées et le pogo du Club des punks, Karim nous revient donc en pleine forme. Le style reste ferme dans sa poésie de fin du monde, la trame sans faille vous entraîne à la suite de ses héros de la dernière chance, et entre deux éclats de rire, vous ne manquerez pas de vous demander ce que vous êtes réellement en train de lire.

Car loin d’être un simple amuseur, le Sieur Berrouka jette au passage un regard percutant sur notre société. Grands Anciens ou pas, la folie qui frappe notre époque prend bien des visages, qu’il s’amuse à pourfendre comme autant de masques grotesques... Punk un jour, punk toujours !

Programme de Karim Berrouka - Oniriques 2019

Vendredi 8 mars
- De 14h à 18h : Dédicaces - Médiathèque Stand Les Indés de l’imaginaire

Samedi 9 mars
- De 10h30 à 11h30 : R’lyeh, Cité cachée... profondément - Médiathèque (2e étage) salle Ayerdhal
- De 13h à 15h : Dédicaces - Médiathèque Stand Les Indés de l’imaginaire
- De 15h à 16h : Héroïnes des Mondes cachés - Médiathèque (2e étage) salle Ayerdhal
- De 16h30 à 19h : Dédicaces - Médiathèque Stand Les Indés de l’imaginaire

Dimanche 10 mars
- De 10h à 12h : Dédicaces - Médiathèque Stand Les Indés de l’imaginaire
- De 13h30 à 17h : Dédicaces - Médiathèque Stand Les Indés de l’imaginaire

Les horaires des dédicaces sont susceptibles de varier.

Bibliographie sélective

Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu
Qu’est-ce qui est vert, pèse 120 000 tonnes, pue la vase, n’a pas vu le ciel bleu depuis quarante siècles et s’apprête à dévaster le monde ? Ingrid n’en a aucune idée. Et elle s’en fout. Autant dire que lorsque des hurluberlus lui annoncent qu’elle est le Centre du pentacle et que la résurrection de Cthulhu est proche, ça la laisse de marbre. Jusqu’à ce que les entités cosmiques frappent à sa porte... Après avoir réalisé une étude sociologique des fées (Fées, weed et guillotines, prix Elbakin.net) et converti les zombies au pogo (Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, prix Julia Verlanger), Karim Berrouka revient pour relever un terrible défi : convaincre Ingrid d’aller éclater du Grand Ancien pour sauver l’humanité.
ActuSF, 2018

Le Club des punks contre l’apocalypse zombie
Paris n’est plus que ruines. Et le prix de la cervelle fraîche s’envole.
Heureusement, il reste des punks. Et des bières. Et des acides. Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge.
Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse. Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie... Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos !
Politiquement incorrect, taché de bière et de Lutte finale, Le Club des punks contre l’apocalypse zombie est un condensé d’humour salutaire.
ActuSF, 2016

Fées, weed & guillotines
La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective.
Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber. En injectant une bonne dose de féerie dans le roman noir, Karim Berrouka revisite avec humour et dérision la fantasy urbaine. Amateurs de fées déjantées, d’arbalètes, et d’herbe qui fait rire, laissez-vous charmer !
ActuSF, 2014

Les Ballons dirigeables rêvent-ils de poupées gonflables ?
Il y a des nains furieux qu’on leur ait dérobé leur or, Jack qui n’est pas très pressé de monter à son haricot, Cloclo qui se réincarne dans le métro et des jeunes filles habillées de blanc qui hantent les routes la nuit... Mais il y aussi des enquêtes glauques et angoissantes, l’enfer des combats à Falloujah et des ombres qui, chaque soir, dansent pour leur public. Entre fantasy et fantastique, Karim Berrouka nous propose un livre où le rire se mélange à l’effroi.
Des délires les plus fous aux atmosphères les plus sombres, peut-être bien, au fond que les ballons dirigeables rêvent parfois de poupées gonflables...
ActuSF, 2013

  • Voir en ligne : Titres présents à la médiathèque
  • Dernière mise à jour le 15 janvier 2019