Festival Invités Programme Prix P. Bottero Infos pratiques

Accueil > Invités

Benjamin Lacombe

Benjamin Lacombe

En raison d’un problème familial, Benjamin Lacombe annule sa participation au festival Les Oniriques.

« Il dit entre ses dents : "Oh là là ! Oh là là ! Je vais être en retard" puis tira de son gousset une montre, consulta cette montre, puis se remit à courir de plus belle. Le train à destination de Lyon partait à 6h29 et Benjamin Lacombe - qui tenait à sa tête - ne pouvait raisonnablement pas le rater : il était attendu à Meyzieu, au festival Les Oniriques, pour une partie de croquet.
Au coup de sifflet du contrôleur, il s’engouffra dans la rame avant de se sentir tomber dans ce qui semblait être un puits très profond… »

La suite de l’histoire ? Elle s’écrira aux Oniriques, les 10 et 11 mars 2017, où l’artiste Benjamin Lacombe nous fera l’honneur de sa présence… À condition qu’il ne rate pas son train ! Alors croisons les doigts, les oreilles et les moustaches...

Benjamin Lacombe avoue une affection particulière pour le Lapin Blanc d’Alice au pays des merveilles. Car, comme lui, il est souvent en retard !

Mais Benjamin Lacombe a mille excuses : ce touche-à-tout virtuose, diplômé des Arts Décoratifs de Paris, mène toujours de front plusieurs projets ambitieux et sa renommée internationale - il est traduit dans plus d’une quinzaine de langues et expose ses œuvres dans le monde entier - en fait un homme très sollicité.

Auteur et illustrateur de plus d’une trentaine de très beaux livres pour enfants et adultes, Benjamin Lacombe s’est aussi frotté à l’animation, la scénographie, la réalisation de vitrines ou la conception d’imprimés de mode…

Pour chacune de ses créations, on identifie aisément son style, infiniment poétique et onirique, sombre, mais aussi lumineux, gothique, romantique et puissamment merveilleux. Les qualificatifs manquent pour exprimer toute la richesse de son univers graphique !

Les personnages dessinés par Benjamin Lacombe ont souvent de grands yeux expressifs et des regards mélancoliques. Ils nous emportent dans leurs univers singuliers, nous arrachent à la réalité pour nous conduire dans les territoires du rêve…
Alors, telle Alice courant derrière le Lapin Blanc, suivons Benjamin Lacombe au pays des merveilles et traversons à ses côtés le miroir des songes !

Du 14 au 25 février, la médiathèque de Meyzieu a accueilli l’exposition Alice de Benjamin Lacombe.

Programme de Benjamin Lacombe - Oniriques 2017

Vendredi 10 mars
- De 10h30 à 12h : Rencontre scolaire - Médiathèque (2e étage) Salle du Chat perché (accès réservé)
- De 15h à 18h : Dédicaces - Médiathèque (Stand La BD)

Samedi 11 mars
- De 10h à 11h30 : Dédicaces - Médiathèque (Stand La BD)
- De 14h à 15h30 : Rencontre - Maison des associations Salle de conférence (1er étage)
- De 15h30 à 17h30 : Dédicaces - Médiathèque (Stand La BD)

Les horaires des dédicaces sont susceptibles de varier.

Bibliographie sélective

  • Alice au Pays des Merveilles
    De Lewis Carroll, iIllustré par Benjamin Lacombe
    Les Aventures d’Alice au pays des merveilles, fréquemment abrégé en Alice au pays des merveilles, est un roman écrit en 1865 par Lewis Carroll (nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson).
    À l’occasion des 150 ans du roman, cette très belle édition inédite, traduite par Henri Parisot, propose une immersion singulière : au fil du récit, les images s’imprègnent d’une envoûtante fantaisie baroque. Grâce à différentes techniques (gouache, huile et aquarelle), Benjamin Lacombe – auteur phare de la nouvelle illustration française – offre une dimension graphique surréaliste et subversive à un grand classique de la littérature anglaise.
    Soleil, 2015 (Métamorphose)
  • Alice de l’autre côté du miroir
    De Lewis Carroll, iIllustré par Benjamin Lacombe
    Après une très belle édition illustrée d’Alice au pays des merveilles, Benjamin Lacombe sublime la distorsion du temps et de l’espace avec De l’autre côté du miroir. Dans cette suite directe du chef-d’œuvre de Lewis Carroll (traduite par Henri Parisot), Alice décide de passer "de l’autre côté du miroir" et s’y métamorphose ! De pion, elle deviendra reine. Le monde du miroir se présente comme un monde inversé. L’espace et le temps y sont mis à mal...
    Il faut courir très vite pour rester sur place ! Certaines pages se déplient à la façon d’un plateau de jeu d’échec et accompagnent la bascule d’une dimension à l’autre ; décors, personnages évoluent littéralement. Benjamin Lacombe se délecte en proposant ainsi une vision, une interprétation singulière de la beauté étrange d’un monde, bercé par un délicieux mélange de poésie, d’humour et de non-sens.
    Soleil, 2016 (Métamorphose)
  • Les super-héros détestent les artichauts
    De Sébastien Perez, iIllustré par Benjamin Lacombe
    Qui n’a pas rêvé un jour de devenir un super-héros ? De réaliser des exploits et de vaincre les injustices ? En exclusivité, le Super-Héros Phosfo vous révèle son univers ! Portraits de Super-Héros du monde entier, aventures inédites, témoignages exclusifs... Initiez-vous à ce métier hors normes !
    La mise en page, imaginée par Benjamin Lacombe, alterne avec virtuosité les techniques et les références. Portraits spectaculaires, images en contre-plongée, jeux de typographie et quelques pages vertigineuses à lire avec des lunettes 3D nous permettent de voir le monde à travers les yeux d’un super-héros.
    Un livre inventif et hors norme, qui renouvelle avec éclat la palette et l’univers de Benjamin Lacombe.
    Albin Michel jeunesse, 2014
  • Généalogie d’une sorcière
    Benjamin Lacombe et Sébastien Perez
    Un après-midi où Lisbeth et Edward explorent le grenier à la recherche d’un livre de botanique, ils tombent sur un ouvrage étrange et poussiéreux : un grimoire de sorcières ! En le feuilletant, Lisbeth découvre une galerie de portrait de femmes au destin hors du commun, une généalogie de femmes qui ont été persécutées parce qu’elles étaient différentes. En tournant les pages, Lisbeth n’en croit pas ses yeux : il est dit que sa grand-mère Olga serait une sorcière (« N’importe quoi ! »). Mais à la page suivante, la fillette est prise de stupeur : elle découvre un portrait d’elle au milieu d’une nuée de corbeaux...
    La petite sorcière est une très jolie histoire, pleine de rebondissements, où l’on retrouve le travail soigné et délicat de Benjamin Lacombe. L’album est accompagné du grimoire de sorcières découvert par Lisbeth, dans lequel vous découvrirez, page après page, les recettes, les objets fétiches et les méfaits de treize femmes au destin hors du commun, toutes diabolisées parce qu’elles étaient différentes...
    Seuil Jeunesse, 2013
  • L’Herbier des Fées
    Benjamin Lacombe et Sébastien Perez
    L’Herbier des Fées est le carnet intime d’un éminent botaniste russe. Détaché du cabinet des sciences occultes de Raspoutine, en quête d’un élixir d’immortalité, ses recherches le mènent en forêt de Brocéliande, célèbre pour ses plantes médicinales et ses légendes. Ce qu’il découvre dans ces bois va bouleverser sa vie à jamais…
    Benjamin Lacombe crée ici un univers exceptionnel, mêlant merveilles botaniques et personnages féériques. Peintures à l’huile, dessins à la plume, planches aquarellées s’épanouissent, par un jeu de calques et de découpes, en un livre d’une grande beauté formelle.
    Découvrez également la version numérique enrichie de ce superbe album.
    Albin Michel, 2011
  • Blanche Neige
    De Jacob et Wilhelm Grimm, illustré par Benjamin Lacombe.
    « Miroir, miroir joli, qui est la plus belle dans tout le pays ? Ô ma reine, vous êtes très belle mais Blanche Neige est mille fois plus belle que vous. » À ces mots, la reine devint verte de jalousie. Désormais elle avait des haut-le-cœur dès qu’elle apercevait Blanche-Neige, tant elle la haïssait. Et l’envie et l’orgueil se développaient si fort dans son cœur qu’elle ne trouvait plus le repos, ni le jour ni la nuit. Elle devait trouver un moyen de la faire disparaître…
    Une nouvelle adaptation du texte original des frères Grimm pour redécouvrir ce grand classique de la littérature jeunesse. Un album sombre et magnifique, qu’on ne se lasse pas d’admirer.
    Milan jeunesse, 2010 (Albums classiques)
  • Les Contes macabres
    De Edgar Allan Poe, illustré par Benjamin Lacombe.
    Les célèbres nouvelles d’Edgar Allan Poe ont revêtu au fil des ans bien des noms et des visages. Publiée à l’occasion du bicentenaire de la naissance de l’écrivain Edgar Allan Poe, cette très belle édition inédite propose huit histoires de cet immense auteur, traduites par Charles Baudelaire, sélectionnées et magnifiquement illustrées par Benjamin Lacombe.
    Retrouvez ainsi les textes de Bérénice, Le chat noir, La Chute de la maison Usher, Morella ou encore Ligeia.
    Soleil, 2010 (Métamorphose)
  • Les Amants papillons
    Le jour de ses quatorze ans, Naoko, une jeune Japonaise, apprend qu’elle doit quitter son petit village natal pour l’immense ville de Kyoto. Son père a prévu qu’elle y complète son éducation pour devenir une « jeune fille convenable ». Mais l’art de servir le thé, de jouer du luth ou de faire danser les éventails n’intéresse pas Naoko. Naoko aime lire et écrire des poèmes.
    Avec l’aide de sa servante dévouée Suzuki, elle se déguise en homme et parvient à entrer à l’université. Elle y fait la connaissance de Kamo, un jeune étudiant. Tous deux s’entendent à merveille et se vouent, très vite, une amitié non dénuée d’ambiguïté...
    Sur le thème de l’amour impossible, Benjamin Lacombe nous livre un conte oriental d’une rare finesse, tant dans le texte que dans les illustrations.
    Seuil Jeunesse, 2007

Découvrez sa bibliographie disponible à la médiathèque

Dernière mise à jour le 16 janvier 2017