Festival Invités Programme Prix P. Bottero Infos pratiques

Accueil > Invités

Valeria Docampo

Valeria Docampo

Avec ses illustrations poétiques et délicates, Valeria Docampo offre à ceux qui les contemplent une sublime ouverture sur l’imaginaire et le rêve…
C’est donc tout naturellement que nous avons songé à elle lorsque nous avons composé la « dream team » des illustrateurs jeunesse invités des Oniriques.
Ses albums vaporeux, doux et duveteux sauront cajoler vox yeux !

Biographie

La passion de Valeria Docampo pour l’illustration trouve sa source dans la vie de tous les jours : les enfants, le regard d’un chien, la forme des arbres et la couleur des feuilles en automne ou les arôme du petit déjeuner.
Née à Buenos Aires en Argentine, elle étudie les Beaux-Arts et est diplômée en Graphic Design & Visual Communication de l’Université de Buenos Aires, où elle a d’ailleurs enseigné.
Depuis 2003, elle se consacre à l’illustration de livres pour enfants, toujours à la recherche de nouvelles techniques graphiques.
Un de ses livres La grande fabrique des mots édité chez Alice jeunesse en 2009 est traduit en plus de 20 langues et adapté au théâtre dans plusieurs pays.
Elle vit aujourd’hui en France, à Lyon.

Le site de Valeria

Programme de Valeria Docampo - Oniriques 2019

Samedi 9 mars
- De 13h30 à 19h : Dédicaces - Médiathèque Stand Colibris

Dimanche 10 mars
- De 10h30 à 12h : Dédicaces - Médiathèque Stand Colibris
- De 13h30 à 18h : Dédicaces - Médiathèque Stand Colibris

Les horaires des dédicaces sont susceptibles de varier.

Bibliographie sélective

La fileuse de brume
texte : Agnès de Lestrade
Chaque matin, Rose file la brume qu’elle capture dans ses filets : ses créations sont renommées dans le pays tout entier. Elles permettent de masquer les rides de Faye, de cacher les dettes d’Angelo, ou encore de créer un paravent pour Isaure qui ne veut plus voir ses parents. Mais bientôt, le voile de brume recouvre tout… Seul le retour du père de Rose pourra faire revenir la joie dans son cœur, et la lumière dans ses créations.
Alice jeunesse, 2018



Le Petit Prince
texte : Agnès de Lestrade
Une réadaptation du grand classique de Saint-Exupéry, adaptée aux tout jeunes lecteurs. On y retrouve tous les éléments qui ont fait le succès du texte original et les rencontres les plus marquantes du Petit Prince. Une réadaptation de ce grand classique, avec les rencontres les plus marquantes de ce petit prince extraordinaire : la rose dont il est amoureux, mais aussi le roi, le vaniteux, l’ivrogne, l’homme d’affaire, l’allumeur de révèrbères, le géographe, le renard et bien sûr, le narrateur-aviateur Saint-Exupéry.
Alice jeunesse, 2018

Casse-Noisette
traduction : Emmanuèle Sandron et Anne Cohen Beucher
C’est la veille de Noël. Marie reçoit une poupée casse-noisette, habillée comme un soldat.
Durant la nuit, le casse-noisette et les autres poupées prennent vie. Et sous les yeux de Marie, Casse-noisette, libéré de la malédiction qui lui avait été jetée, devient un très charmant prince qui l’emmène avec lui.
Alice jeunesse, 2016



Tout au bord
texte : Agnès de Lestrade
« Tout au bord des livres, il y a une histoire qui s’adresse à moi. Mais je ne réponds pas. Dans les livres, le silence est roi. Les mots me taquinent, me poussent et me grattent. »
Dans ce nouvel album d’Agnès de Lestrade et de Valeria Docampo, chaque observation correspond à une nouvelle façon de voir les choses : « Demain, je m’écrilivrerai… »
Tout au bord suit un ours bleu qui s’interroge sur le monde qui l’entoure. Il aborde plusieurs thèmes, tels l’amour, le rêve, l’ennui et le chagrin mais aussi la mer et l’hiver.
Alice jeunesse, 2014

La vallée des Moulins
texte : Noelia Blanco
Dans la vallée des Moulins, les machines ont progressivement remplacé les hommes. Elles font en sorte que tout soit parfait pour tout le monde… au point que tous les hommes ont oublié ce que c’était de rêver… Tous, sauf deux personnes. L’homme-oiseau rêve de s’envoler, mais il a beau inventer sans cesse de nouvelles techniques, pas moyen d’y arriver… Anna, la couturière, elle, aimerait tant coudre des habits en dentelle de mer avec des boutons d’étoile plutôt que se contenter de faire des retouches : elle rêve secrètement de somptueux costumes. Ensemble, ils vont montrer aux autres villageois qu’il faut croire en ses rêves et que les machines ne peuvent pas remplacer tout… En tout cas, elles ne peuvent pas fabriquer la beauté de ce que l’on crée soi-même à force de persévérance.
Alice jeunesse, 2013

La grande fabrique de mots
texte : Agnès de Lestrade
Il existe un pays où les gens ne parlent presque pas. Dans cet étrange pays, il faut acheter les mots et les avaler pour pouvoir les prononcer. Le petit Philéas a besoin de mots pour ouvrir son coeur à la jolie Cybelle. Mais lesquels choisir ? Car, pour tout ce qu’il a envie de dire à Cybelle, il y en a pour une fortune ! Il ne faut pas se tromper…
Alice jeunesse, 2009

  • Voir en ligne : Titres présents à la médiathèque
  • Dernière mise à jour le 19 janvier 2019