Festival Invités Programme Prix P. Bottero Infos pratiques

Accueil > Programme > Archives > Programme 2013

Starship Troopers

Starship Troopers - 0h0

Controversée lors de sa sortie, une adaptation du roman de Heinlein, "Étoiles, garde-à-vous !". Un must absolu, pour les fans de SF...

Hollywood formate les cinéastes européens. Certains d’entre eux arrivent cependant à imposer leur vision : Paul Verhoeven fait partie de ceux-là. Pour son troisième film de science-fiction, le violent Hollandais retrouve le scénariste de Robocop, adaptant un roman militariste et fascisant, le bien nommé Etoiles, Garde à vous !.

Dans cet univers, l’armée est à la tête d’un gouvernement mondial colonisant les planètes les unes après les autres, exceptée la galaxie Klendathu défendue par les arachnides, bestioles agressives et dangereuses.
Johnny Rico est un jeune fantassin prêt à exploser de l’insecte pour acquérir la citoyenneté, ultime récompense accordée par les dirigeants belliqueux, mais le chemin sera semé de cadavres...

Petit frère de Robocop, Starship Troopers réutilise la violence outrancière combinée aux messages propagandistes et fascistes des médias. Space opéra guerrier à l’action ultra efficace, le film joue aussi d’un second degré constant, renvoyant à un regard acerbe de la société américaine.
Empruntant autant à la série teenage américaine, qu’aux séquences d’assauts de Zoulou de Cyril R. Endfield, Verhoeven utilise différents prismes cinématographiques afin d’explorer ses obsessions sur la représentation du corps, ainsi que sa vision pessimiste de l’être humain. Car dans ce film, on fait la guerre pour faire l’amour, et la guerre pour faire la paix.

15 ans plus tard le film respire encore la fraicheur, et bien entendu Hollywood prépare un remake. Sur ce thème, Len Wiseman a tenté de passer après Verhoeven, et n’a pas réussi ce pari avec le remake de Total Recall. Les effets spéciaux c’est bien, mais raconter correctement une histoire, fidèle ou non à l’original, c’est mieux. Et ce n’est pas Richard Kelly avec Southland Tales, ou Neil Blomkamp et son District 9, qui iront dire le contraire.

Bertrand Mougnaud, AOA Productions

Dernière mise à jour le 22 février 2013